Accueil / Actualités / 20 ans de TP et au service de tous…
20 ans de TP et au service de tous…

Après Maxime Schwartz, Soudeur acier en formation, c’est Sandra Jakubiak, Responsable Administrative qui vous livre la vision de son métier, de son entreprise et des TP…

Quel est votre parcours professionnel ?

Avant d’intégrer les équipes SMTPF en 1999, j’ai travaillé à la comptabilité dans un centre Leclerc. J’ai également occupé plusieurs postes en intérim, notamment durant 1 an sur la plateforme TOTAL située juste en face de SMTPF d’ailleurs !

Quel est votre rôle chez SMTPF ?

Il n’est “pas nécessaire mais vachement utile”… J’occupe le poste de Responsable administrative et supervise également les achats et le standard.

Je fais office de pivot chez SMTPF de part ma fonction et mon ancienneté. Je fais le lien avec la direction, le bureau d’études, les conducteurs de travaux, les RH du Groupe

Mes missions avec les équipes administratives : centraliser toutes les informations afin de faire avancer les différents dossiers au mieux. C‘est le propre de ces métiers : assurer la fluidité et le bon avancement des projets, tout en travaillant en étroite collaboration avec tous les services de l’entreprise. Nous ne produisons certes rien, mais nous organisons et gérons.

D’ailleurs, petit message aux futurs candidats qui voudraient nous rejoindre sur des postes administratifs ou qui exercent n’importe quelles fonctions : ayez toujours à l’esprit que ce que vous faites sert à quelqu’un ou à quelque chose. La tâche effectuée a son importance et est un rouage important de la structure. Cherchez à en comprendre son utilité en ayant une vision complète de la procédure dans laquelle elle s’inscrit. Si elle est mal faite, la machine peut s’enrayer.

Diriez-vous qu’il y a également un rôle social dans votre métier, au-delà de l'administratif ?

Clairement. Au début, j’étais la petite nouvelle quand j’ai intégré la structure. J’étais la plus jeune et maintenant je pourrais être la mère de plus d’un… Mais ça ne me dérange pas. J’aime bien m’occuper des gens, je trouve ça valorisant de me sentir utile. Quand il y a un souci parmi le personnel la recommandation générale c’est souvent : “appelle Sandra” ! De ce fait je suis en contact avec tout le monde.

Avec les clients aussi on tisse du lien. Je suis en contact depuis longtemps avec des personnes que je n’ai jamais vu, par exemple des secrétaires de mairie. On se tutoie, on plaisante… Depuis le temps, une confiance s’est installée et une sorte de proximité, c’est des conditions de travail agréables.

SMTPF a évolué depuis vos débuts ?

Forcément, avec son temps et son environnement. Initialement la société avait une activité ferroviaire d’où le nom SMTPF : Société Mosellane de Travaux Public et Ferroviaires. La société posait les voies pour les Houilleur du bassin Lorrain avec une pelle rail route. Elle a été abandonnée depuis longtemps. Au plus fort de l’activité nous étions 110 personnes, maintenant nous sommes une 60aine.

Malgré les changements de direction, il n’y a jamais eu de rupture dans la société. La porte de tous les directeurs a toujours été ouverte et la communication possible. L’ambiance de travail est agréable et chacun y met du sien pour maintenir cette qualité de travail, ce qui influe forcément sur l’image de la structure à l’externe.

Au niveau local, SMTPF renvoie une image positive et est bien connue sur le secteur. Très souvent, lorsque j’évoque que j’y travaille, mon interlocuteur acquiesce en disant « ah oui je connais ».

Après c’est tout le milieu des TP qui a évolué…

Qu’est ce qui a changé dans les TP ?

Pas mal de choses surtout dans les outils que nous utilisons, ils se sont modernisés au cours des années. J’en suis à  mon 4e logiciel de gestion depuis mes débuts. À l’époque, pas d’internet, pas de portable mais pourtant tout fonctionnait quand même, car nous organisions tout en amont. Je me rappelle que quand on naviguait sur internet ça faisait un bruit d’enfer !

On a clairement gagné du temps dans l’accomplissement de nos tâches mais en parallèle on a démultiplié les missions. Avant, les appels d’offres version papier mettaient plus d’une semaine à nous parvenir par voie postale (on courrait après le journal), alors qu’aujourd’hui ils se téléchargent en quelques clics à peine et nous pouvons dématérialiser plusieurs appels d’offre par jour. Du coup, on fait les choses plus rapidement, mais on en fait bien plus.

Puis il y a aussi l’arrivée des générations plus digitales dans l’entreprise, elles sont nées avec un téléphone portable à l’oreille, ce qui les ancre dans une instantanéité qui peut être déconcertante. Sans parler des réseaux sociaux qui vont plus vite que la pensée.

C’est drôle, j’ai l’impression de parler “comme un dinosaurealors que j’ai l’âge qu’avait Mr Doll quand je suis arrivée chez SMTPF !

Après le TP reste le TP. C’est quand même un milieu à part. Les clients font le plus souvent partie du secteur Public, c’est ce qui marque la différence. Il y a énormément de procédures à tenir, suivre le code des marchés, tout ceci évoluant constamment…

S’il fallait changer de voie que feriez vous ?

L’Administration n’est pas un métier-passion pour moi, mais j’aime son côté humain, le service et la relation avec la clientèle, qui me donnerait presque envie de me réorienter dans l’hôtellerie en ouvrant une chambre d’hôte en Alsace ou en Belgique pourquoi pas ? Afin d’aller vers quelque chose de plus manuel, de plus concret…

Et si je devais encore pousser mon imaginaire plus loin : travailler avec le monde sous-marin… C’est un univers qui me fascine et m’émeut.

Pour finir, un petit clin d’œil à mes collègues qui sauront pourquoi cette dernière phrase : « Ma vie c’est ma famille… c’est mon fils ».